Revue de presse internet : Tribunal de Perpignan : 4 kg de drogue dans la voiture, le chauffeur condamné, les passagers relaxés

A nouveau, ce blog va porter à votre connaissance un article qui se propage sur internet. Le thème est «la justice».

Le titre (Tribunal de Perpignan : 4 kg de drogue dans la voiture, le chauffeur condamné, les passagers relaxés) est parlant.

Identifié sous le nom «d’anonymat
», le journaliste est positivement connu.

Vous pouvez donc donner du crédit à cette publication.

Le papier a été diffusé à une date indiquée 2022-12-19 11:09:00.

Malgré des versions estimées plus que fantaisistes par le parquet, les deux accompagnateurs du conducteur ont été relaxés au bénéfice du doute. En revanche, ce dernier est parti en prison dès la fin de son procès.

C’est à Arles-sur-Tech que le véhicule des 3 jeunes gens est contrôlé par la gendarmerie. Immédiatement, une forte odeur de cannabis vient taquiner les narines des militaires. Et pour cause, 800 g d’herbe sont découverts dans la roue droite, plus de 3,6 kg supplémentaires sont cachés dans la roue de secours.

Les 3 amis sont déférés et renvoyés devant le tribunal. Le conducteur prend tout sur lui. La voiture lui a été prêtée « pour aller à un mariage à Toulouse ». En fait, il s’agissait de se rendre à Figueras dans un coffee shop et d’ensuite aller faire un tour dans un « club ».

Au retour, un petit détour par Arles-sur-Tech pour charger la drogue et la ramener à Béziers.

Les deux autres dormaient et ne se sont rendu compte de rien.

Ils confirment : ils fumaient de la marijuana et n’ont donc pas senti d’odeur particulière. Ils se sont endormis et ne se sont même pas aperçus du détour ni de l’arrêt, ni du démontage de la roue.

De cette manière, le conducteur évite la prévention d’importation de stupéfiants et les deux autres sont blanchis.

Le procureur n’y croit pas un instant. « L’étude des téléphones donne l’heure d’entrée en France. Le délai pour se rendre de la frontière à Arles ne correspond pas au récit des suspects.  Les deux autres étaient au courant et ont accepté de transporter la marchandise », complète-t-il. Il requiert 30 mois ferme contre le chauffeur et des amendes contre les passagers.

« Vous n’avez aucun élément sur ce passage de frontière », tente logiquement Me Brazo, « de plus mon client n’avait pas les moyens d’organiser le voyage… »

Mes Lebeaux et Mavoungou défendent les deux autres larrons. Puisqu’on ne peut être sûr qu’ils savaient, le doute doit leur bénéficier…
Ils sont en effet relaxés. Le conducteur, lui, est reconnu coupable et envoyé pour deux ans derrière les barreaux.

Bibliographie :

Étude historique sur l’organisation de la justice dans l’antiquité et les temps modernes,Le livre .

Justice restaurative,Clicker Ici . Disponible dans toutes les bonnes bibliothèques de votre département.

Photographie/Personnalités/M/Rufus Porter Moody,Ouvrage .

La chronique a été générée de la manière la plus fidèle qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées indiquées sur notre site internet afin d’apporter des explications sur ce contenu traitant du thème « Jeunes avocats ». Beaucoup de réponses sont livrées par cet article relayé par uja-nantes.fr qui parle du thème « Jeunes avocats ». La vocation journalistique de uja-nantes.fr est de parler de Jeunes avocats dans la transparence en vous offrant la visibilité de tout ce qui est en lien avec ce sujet sur le net D’ici peu, on mettra en ligne d’autres infos sur le sujet « Jeunes avocats ». Par conséquent, visitez régulièrement notre site.