Le ministre du gouvernement britannique Leo Docherty a déclaré lors d’un débat à la Chambre des communes sur l’Iran que le gouvernement envisageait activement la proscription du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) en vertu de la loi de 2000 sur le terrorisme. De nombreux députés ont appelé à la proscription du CGRI au cours du débat, comme ainsi que des sanctions supplémentaires contre l’Iran. En particulier:

  • Le député Bob Blackman a appelé à l’imposition de sanctions aux dirigeants politiques iraniens, y compris « le chef suprême, le président, le CGRI et tous les membres de la structure gouvernementale » ;
  • La députée Alicia Kearns a appelé à la désignation des gardiens actuels de la prison d’Evin ;
  • Le député Dr Rupa Huq a appelé à la désignation des membres de la famille proche des responsables du régime du CGRI ;
  • Le député David Jones a appelé à la désignation de responsables du gouvernement iranien, dont le président Ebrahim Raisi, dans le cadre du régime britannique de sanctions en matière de droits humains ; autre
  • La députée Fleur Anderson a demandé ce qu’il était prévu d’inscrire sur la liste des personnes présumées responsables d’atteintes aux droits humains lors de la répression gouvernementale de 2019, notamment l’ancien ministre de la Technologie Mohammad-Javad Azari Jahromi et le commandant du CGRI Salar Abnoush.

La chronique a été générée de la manière la plus fidèle qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées indiquées sur notre site internet afin d’apporter des explications sur ce contenu traitant du thème « Jeunes avocats ». Beaucoup de réponses sont livrées par cet article relayé par uja-nantes.fr qui parle du thème « Jeunes avocats ». La vocation journalistique de uja-nantes.fr est de parler de Jeunes avocats dans la transparence en vous offrant la visibilité de tout ce qui est en lien avec ce sujet sur le net D’ici peu, on mettra en ligne d’autres infos sur le sujet « Jeunes avocats ». Par conséquent, visitez régulièrement notre site.