Cela circule sur internet : le tribunal judiciaire d’Épinal est prêt

Nos rédacteurs ont trouvé un post sur le web dont la thématique est «la justice».

Son titre saisissant (le tribunal judiciaire d’Épinal est prêt) est parlant.

L’écrivain (présenté sous le nom d’anonymat
) est connu et fiable pour plusieurs autres papiers qu’il a publiés sur internet.

La fiabilité est par conséquent élevée concernant cet encart.

La grande salle du tribunal judiciaire d’Épinal s’est récemment dotée de nouveaux équipements informatiques pour gagner en confort pendant les audiences. Fini les jugements où il faut tendre l’oreille pour écouter tous les intervenants. Quatorze micros viennent d’être installés, ainsi que trois écrans, deux caméras, six haut-parleurs et un projecteur de documents. Des photos et vidéos peuvent également être visionnées pendant les audiences.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.

Gérer mes choix




« L’ancienne installation datait de la construction du palais de Justice en 2000. Elle vieillissait, surtout les micros. Et aujourd’hui, il y a de plus en plus d’experts, en cour d’assises , qui ne se déplacent plus. Ce sont des personnes qu’on entend en visioconférence. Jusque-là, la configuration était un peu catastrophique », détaille Christian Renker, directeur de greffes du tribunal judiciaire d’Épinal.

Épinal est désormais la seconde salle d’audiences à être équipée de cette manière dans le Grand Est, avec Mulhouse. L’installation, qui a nécessité d’importants travaux, a coûté 90 000 €. « Il y a aussi un projet de loi qui prévoit l’enregistrement des procès pénaux. Il n’y a pas encore d’autorisations, mais techniquement, nous saurons faire. »

Parutions sur un propos équivalent:

Affaire Priore/La commission de 1969,Le livre .

Juger, être jugé,Le livre . Disponible dans toutes les bonnes librairies.

Violences conjugales : faire face et en sortir,Ouvrage .

La chronique a été générée de la manière la plus fidèle qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées indiquées sur notre site internet afin d’apporter des explications sur ce contenu traitant du thème « Jeunes avocats ». Beaucoup de réponses sont livrées par cet article relayé par uja-nantes.fr qui parle du thème « Jeunes avocats ». La vocation journalistique de uja-nantes.fr est de parler de Jeunes avocats dans la transparence en vous offrant la visibilité de tout ce qui est en lien avec ce sujet sur le net D’ici peu, on mettra en ligne d’autres infos sur le sujet « Jeunes avocats ». Par conséquent, visitez régulièrement notre site.