Un fois de plus, ce blog va vous communiquer un encart assez complet qui se propage sur internet. Le thème est «la justice».

Le titre saisissant (l’avocat du père ayant frappé l’adolescent suspecté d’avoir agressé sa fille défend son client) synthétise tout l’éditorial.

L’éditorialiste (identifié sous le nom d’anonymat
) est positivement connu pour plusieurs autres posts qu’il a publiés sur le web.

Il n’y a aucune raison de ne pas croire du sérieux de ces révélations.

Sachez que la date de parution est 2022-10-25 16:28:00.

L’adolescent a été mis en examen et placé en détention provisoire. Le père de la petite fille, Aniss, est visé par une enquête pour « violences aggravées en réunion commises avec une arme par destination ».

« Il a complètement perdu la raison, il le reconnaît », a assuré ce mardi sur BFMTV Me Jean-François Canis, l’avocat d’Aniss, l’homme sous le coup d’une enquête après avoir violemment frappé un adolescent. Ce dernier est suspecté d’avoir agressé sexuellement la fille d’Aniss, âgée de six ans, et a été mis en examen. Il nie formellement les faits.

Aniss avait le « sentiment que sa plainte », déposée après l’agression de sa fille, « n’avait pas été prise au sérieux » puisqu’ »aucun policier » n’est venu patrouiller dans le quartier dans les 24 heures, selon l’avocat.

Plus tôt dans la soirée, le procureur de la République de Roanne, Abdelkrim Grini, a déclaré sur BFMTV que « notre État de droit ne permet pas qu’on se fasse justice soi-même ». « On peut peut-être expliquer » les faits, a quant à lui estimé Jean-François Canis, qui fait savoir que la petite fille est « relativement traumatisée » par les événements.

« Quand on touche votre petite fille de 6 ans, on touche à ce que vous avez de plus cher », a-t-il ajouté.

Son client « a eu tort d’agir ainsi » mais « je ne sais pas si, placé dans la même position, chacun d’entre nous garderait son sang-froid », a déclaré l’avocat.

« C’est une réaction instinctive de quelques secondes, je la condamne, je la regrette », mais « il n’y a pas eu d’expédition punitive », affirme Jean-François Canis. Selon l’avocat, son client n’ose pas retourner chez lui depuis les évènements.

Une petite fille agressée sexuellement

Aniss a reconnu sur BFMTV avoir « roué de coups » l’adolescent. Selon lui, ce dernier s’est introduit par effraction dans la maison de la famille et a été découvert par sa femme dans la chambre de leur fille en train de commettre des attouchements sexuels sur la petite de 6 ans. L’adolescent a alors pris la fuite mais a été clairement vu par la mère de famille. Les parents ont porté plainte le lendemain matin.

Aniss est parti à la recherche de la personne ayant agressé sa fille, a expliqué ce mardi le procureur de la République de Roanne, Abdelkrim Grini sur BFMTV. Il est tombé « nez à nez » avec la personne décrite par sa femme. Le mineur en question est hébergé dans un foyer très proche de la résidence de la famille.

Après avoir fait confirmer son identité par sa conjointe, Aniss s’est « déchaîné » sur lui, « dans des proportions extrêmement graves, intolérables », selon le procureur.

10 jours d’ITT

Le mineur a été frappé à terre par quatre personnes, qui lui ont notamment donné des coups de câble électrique, jusqu’à l’arrivée de la police. Il a été emmené à l’hôpital pour être soigné, souffrant de « blessures importantes », décrit le magistrat. 10 jours d’ITT lui ont été délivrés.

Il a été mis en examen, placé en détention provisoire, et encourt 10 ans de prison. Aniss, lui, est visé par une enquête pour « violences aggravées en réunion commises avec une arme par destination ». Elle concerne quatre personnes, Aniss et des amis et voisins. Selon le procureur, le père de famille encourt 7 ans de prison.

« Tout père de famille » aurait fait la même chose, selon l’homme qui se décrit « dans un état second » au moment des faits.

« J’aurais pas dû le faire, mais je ne regrette en aucun cas de l’avoir fait », a-t-il ajouté sur BFMTV.

Bibliographie :

Droit constitutionnel,(la couverture) . Disponible à l’achat sur les plateformes Amazon, Fnac, Cultura ….

La Grande Chasse aux sorcières, du Moyen Âge aux Temps modernes/L’emprise des laïcs sur les procès de sorcellerie,Ouvrage .

Pour lire Platon/Études de quelques passages des dialogues,A voir et à lire. .

La chronique a été générée de la manière la plus fidèle qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées indiquées sur notre site internet afin d’apporter des explications sur ce contenu traitant du thème « Jeunes avocats ». Beaucoup de réponses sont livrées par cet article relayé par uja-nantes.fr qui parle du thème « Jeunes avocats ». La vocation journalistique de uja-nantes.fr est de parler de Jeunes avocats dans la transparence en vous offrant la visibilité de tout ce qui est en lien avec ce sujet sur le net D’ici peu, on mettra en ligne d’autres infos sur le sujet « Jeunes avocats ». Par conséquent, visitez régulièrement notre site.